Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Conseiller municipal à ANNECY et communautaire au GRAND ANNECY (Commune déléguée d'Annecy-le-Vieux)

Blog de Jean-Jacques PASQUIER

Conseiller municipal à ANNECY et communautaire au GRAND ANNECY (Commune déléguée d'Annecy-le-Vieux)

Conférence de presse du 4 janvier

com

Bonjours à toutes et à tous.

Tout d’abord bonne Année ! Ne manquons pas aux usages, c’est très important. Toute notre équipe se joint à moi pour souhaiter une belle année 2008 à toutes les Ancileviennes et tous les Ancileviens. Une année pleine de changements. C’est la raison de ma présence devant vous, vous l’aviez compris.

Un changement de la gauche sur Annecy-le-Vieux s’opère en douceur depuis plusieurs mois. J’en suis l’un des ambassadeurs. Originaire du département, je partage avec mes concitoyens des valeurs d’attachement à notre magnifique environnement et d’enracinement à une culture de rapports humains authentiques. Je sais écouter et entendre. Plutôt que de parler de moi, exercice que je n’affectionne pas outre mesure, je préfère être jugé sur mes actes. Nous allons mener notre campagne, avancer nos idées et imposer notre style. Il appartiendra ensuite à nos concitoyennes et concitoyens de les juger. C’est la règle démocratique et elle me convient parfaitement.

Parlons de nos ambitions. A gauche, le renouveau était attendu avec impatience. Il passe par des changements de visages, mais surtout d’idées. Plus de jeunesse et pour commencer une rupture. Avec l’ancienne tête de liste socialiste, Alain PITTE. Il s’est progressivement éloigné, jusqu’à ne plus même vouloir communiquer depuis plusieurs mois. Je suis un homme de dialogue. J’ai encore tenté à l’issue du dernier conseil municipal le 14 décembre dernier. En vain. Il semble lui, d’avantage animé par des desseins personnels.

De notre côté, nous travaillons à un large rassemblement autour de valeurs humanistes et environnementales. Des valeurs plutôt que des étiquettes politiques, dont la valse s’est un peu endiablée ces derniers temps. Nous rejoignent tous ceux qui les partagent et veulent les défendre. La dynamique est simple et elle fonctionne. Nous invitons maintenant tous ceux que ces questions préoccupent à s’exprimer. C’est l’objet d’une consultation citoyenne que nous avons lancée à la fin de l’année. D’autres démarches suivront. C’est notre concept de gouvernance. Ecouter et entendre ceux que leur destinée préoccupe. Notre programme fixera le cap. Notre équipe en assurera la conduite, si la population nous prête confiance. Chaque action se déploiera dans la transparence, avec un élu de la majorité comme pilote. S’il semble que nous perdons le cap, il faudra nous interpeller. C’est cela la gouvernance. Une méthode qui peut permettre aussi d’adapter nos objectifs, en toute transparence. A l’écoute des attentes de la population, dans un monde qui bouge sans cesse, il est important de se doter d’un gouvernail puissant. Parlez, nous vous entendrons. Je m’en porte garant.

Notre constat est simple. Annecy-le-Vieux est une commune qui manque d’objectifs. Il lui faut une vision clairement annoncée. Notre ville apparaît sans passion et sans désir. La dynamique municipale s’est émoussée avec le temps et le manque de présence de son maire. Notre cadre de vie est insidieusement menacé. Le logement locatif aidé est insuffisant et génère le déplacement des jeunes couples en périphérie de l’agglomération. Des enfants d’Annecy-le-Vieux ne peuvent se loger à Annecy-le-Vieux. La ville n’offre pas les services courants que tout citoyen est en droit d’attendre. Il est ainsi très difficile de se déplacer à pied, encore plus à la mauvaise saison et si l’on souffre de problèmes de motricité. Les espaces collectifs manquent. La comparaison avec Annecy et aussi d’autres communes plus modestes, est cruelle de réalisme. Quelle place accorde-t-on à la culture et au divertissement?

Annecy-le-Vieux est une commune très longtemps restée apolitique, jusque dans les années 70. Notre commune aime s’inscrire dans la continuité. A Annecy-le-Vieux, on aime laisser le temps au temps. Languissante, la commune s’est peu à peu oubliée. Et qu’est devenue la belle endormie ? Elle s’est un peu alourdie… Elle fait aujourd’hui son pesant de bitume et de béton. Un lent grignotement. A bien des égards nécessaire, nous en convenons. Mais cette urbanisation s’est-elle inscrite dans une logique de développement maîtrisé, réfléchi, discuté et planifié ? Non, je ne le pense pas. J’invite nos concitoyens à se poser la question et apporter leur propre réponse. Il faut ramener notre ville à la campagne. C’est encore possible.

Je vous propose, avec toute notre équipe, riche de compétences, de réfléchir à ce que nous voulons pour Annecy-le-Vieux demain. Nous ne voulons pas décider pour vous, mais avec vous. Le temps est venu d’aborder le troisième millénaire avec une visibilité à l’horizon de plusieurs dizaines d’années. Installons Annecy-le-Vieux sur les rails du développement durable. Le temps est venu. L’actuelle évolution de notre Plan d’Occupation des Sols en Plan Local d’Urbanisme en est l’occasion. Ce PLU est débattu depuis près d’un an. Avez-vous été consulté, dans votre quartier ? Le 7 décembre dernier, Monsieur le Maire nous a invité à un débat. J’ai entendu une présentation des enjeux claire et limpide de la part du cabinet en charge de l’étude préalable. C’est un bon diagnostic. Des éléments techniques, oui, mais pas d’orientations politiques proposées. Le cénacle plutôt que l’agora  pour ces questions-là. C’est un principe et presque un modèle déposé, maintenant, sur la commune.

Nous vous proposons le changement. Osez. Qu’un vent de démocratie souffle sur Annecy-le-Vieux. Il apportera l’esprit de renouvellement qui manque sur la commune.

Notre action est dès à présent lisible. Le fil rouge de notre mandature sera un fil vert. Il conduira la commune à s’initier aux principes du développement durable. Nous vous proposons l’élaboration d’un Agenda 21 pour Annecy-le-Vieux. Ce sera un catalogue de mesures que nous rédigerons ensemble. Des objectifs définis par une concertation dynamique et accompagnée, sur deux ans environ. Puis nous passerons à la mise en œuvre, sur la seconde partie du mandat. Soyons ambitieux. Ayons soif d’avenir pour nos enfants.

Autre exemple. Nous avons besoin de plus de logements aidés sur la commune. Nous souhaitons vous proposer la création d’un écoquartier. Un logement respectant une haute qualité environnementale, pas seulement à destination des revenus les plus modestes. Allier les logements aidés et la protection de notre cadre de vie, c’est notre projet. C’est réaliste et de nombreuses municipalités, de tous bords politiques, de Bordeaux à Chambéry, le proposent également. C’est aussi pour nous une alternative sociale : faute de gagner plus, nous vous proposons de dépenser moins. Des chiffres ? Réduire de 90% les besoins de chauffage et de 60% la consommation électrique provenant du réseau de la ville. Je pense que ces valeurs-là parlent à nos concitoyens.

Nous vous réservons encore des surprises pour la campagne. Pas des plans sur la comète, mais de vraies mesures concrètes. C’est cela notre méthode : écouter, débattre et proposer. Nous allons donc nous rencontrer. C’est notre vœu pour l’an neuf. Nous sommes une équipe riche de compétences et de diversité. Pour mener à bien ce projet, nous embrasserons largement tous les partenaires qui partagent nos valeurs. C’est notre antienne et nous ne cesserons de le rappeler.

Je suis très attaché au respect de la liberté individuelle, comme beaucoup de mes concitoyens. Pour certains d’entre-nous, elle est assez bien acquise, nous le vérifions chaque jour. Ce n’est malheureusement pas le cas pour tous. « La liberté ne s'use que si l'on ne s'en sert pas. », nous dit Guy BEDOS. Cette maxime reste d’actualité et nous comptons bien, localement, ne pas décevoir localement cet humoriste désabusé.

Je vous remercie et nous sommes à votre écoute pour les questions.

JJP, le 3 janvier 2008.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marcelguevin 07/02/2008 00:14

Maintenant on comprend mieux ce silence d'Alain PITTE ...
vu qu'on le retrouve sur la liste de Mr ACCOYER.

Soit MR ACCOYER a réellement changé ... soit Alain PITTE n'a jamais vraiment cru ce qu'il disait concernant MR ACCOYER