Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Conseiller municipal à ANNECY et communautaire au GRAND ANNECY (Commune déléguée d'Annecy-le-Vieux)

Blog de Jean-Jacques PASQUIER

Conseiller municipal à ANNECY et communautaire au GRAND ANNECY (Commune déléguée d'Annecy-le-Vieux)

Trop c'est trop! Un "Accoyer crû 2013" au goût bouchonné...

com

 


f1.highres-copie-1.jpeg
 

 

Las, ce n’est plus le temps des cathédrales. Que sont devenues dorures et palais, semble se lamenter notre premier édile. Tout passe. Même en politique. Alors Bernard ACCOYER se pique de laisser l’air du temps progressiste pénétrer sa doctrine. Ce n’est là qu’écran de fumée. La stratégie ne fait pas tout et le dogmatisme demeure. Le propos laisse même goûter un parfum d’amertume, comme une de ces vieilles bouteilles de vin oubliée et décevante. Voici donc venu l’Accoyer nouveau, sorte de Don Quichotte; aux allures de Sancho, toutefois. Tremblez, moulins à vents ! Mais vous, très chers concitoyens, ne vous laissez pas abuser: tout cela n’est que posture.

 

Ce fut, pour commencer, un ralliement fracassant au principe de non cumul des mandats : faites ce que je dis, non ce que j’ai fait ces vingt dernières années. Excusez du peu : Maire d’une ville de 20 881 habitants, 1er vice-président d’une agglomération de plus de 140 000 âmes, Député de la 1ère circonscription de Haute-Savoie, sans compter les autres fonctions associées. Soit. Laissons-là le passé, nous saurons lui rappeler cette réalité prochainement.

 

 

Puis vint l’illumination ferroviaire, un beau matin de janvier. Le chantre du goudron se voulant l’apôtre nouvellement révélé d’une ligne ferroviaire, voie royale vers la capitale régionale. D’aucuns journalistes disaient même que l’homme, avec d’autres parlementaires, était prêt à se coucher sur les voies. On reconnait là la geste de l’élu haut-savoyard, façon conseiller général chatellan d’Antan. Tout en nuance et mesure, ce président de l’UMP 74, dont les élus portent la lourde responsabilité de la déchéance de notre réseau départemental. Souvenons-nous que Louis ARMAND l’avait modernisé, au sortir de la guerre : la ligne Aix La Roche, par exemple, était devenue l’un des fleurons de la SNCF qu’il présida. Cette voie unique n’a jamais évolué depuis, en plus de 60 ans et s’avère désuète aujourd’hui. Le conseil régional Rhônes-Alpes, rappelons-le, maintient quant à lui la ligne budgétaire pour son financement. Au département, à l’Etat de compléter. Ce dernier n’a rien initié pour cette ligne ces dix dernières et nos parlementaires de la majorité d’alors étaient moins volubiles sur le sujet qu’en cette année 2013.

 

La bravoure du fier hidalgo atteignait son paroxysme lors du conseil municipal d’hier soir, pour la Saint Valentin, quant à propos de la réforme des rythmes scolaires, nous l’avons vu revêtir la tunique cégétiste pour défendre la grève des instituteurs de la commune. Rien ne nous sera épargné. C’est pourtant un sujet de première importance, que nous voulions discuter dans un esprit constructif. Lors des trois dernières assemblées communales,  chacun des trois conseillers du groupe « Valeurs & Gouvernance » a lancé le débat, demandant la concertation. En vain. Pour s’entendre dire, hier enfin, que l’on attendrait la rentrée 2014 pour passer de 8 à 9 demi-journées par semaine, afin de laisser le temps à la… concertation. La priorité de la majorité actuelle n’est clairement pas nos enfants.

 

Alors… Où s’arrêtera la folle cavalcade de notre preux chevalier? L’horizon de prochaines élections semble être l’écurie qui appelle frénétiquement sa monture de circonstance. Puis viendront d’autres échéances électorales. A moins que vous, concitoyens, ne décidiez qu’il serait plus utile de voter pour un projet que pour des chimères. Et un projet concret, nous vous en proposerons un. En temps et en heure.

 

 

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article